Ecotourisme - Case Colomba 

Erice ...... pou en savoir de plus

 

         Les origines de ce splendide medioevale citadin sont anciennes et cachottières. Les premières traces remontent au néolithique, pendant que la légende veut que la ville ait été fondée par Erice, fils mythique de Vénus et Bute, roi des Elimi en époque lointaine. 

         Et il est avec les Elimi qui les ont les premières nouvelles d'Erice, principal centre religieux de tous les peuples du méditerranéen. Les Elimi, avec les Carthaginois, ils érigèrent le sanctuaire dédié à l'Astante (la Vénus des Romains) et ils introduisirent la prostitution sacrée successivement des lerodule, les très belles prêtresses de la déesse de la fécondité.

        

chateau de Erice

La déesse protégeait le canal aussi entre Erice et Carthage (dans les alentours du d'aujourd'hui Tunis) pour les navigateurs qui d'ils apercevaient le feu qui brûlait dans le bâtiment sacré loin et qu'il servait d'orientation aussi.

Et il est pour sa position stratégique qui édifièrent une forteresse menue, disputée par les Phéniciens, Grecs, Carthaginois et Romains, qu'il transforma la ville, avec Enna et Syracuse, en une des meilleures forteresses de l'île.

MMais avec l'avènement des Romains la ville commença un déclin lent qu'il se prolongea sous les Byzantins et les Arabes aussi (qu'ils appelèrent Erice Gebel-Hamed).

         Avec les Normands Erice il prit le nom de Mont Saint Julien (qu'il maintint jusqu'à le 1936) en honneur du Saint qui Comte Ruggero avait vu en rêve pendant le siège de la forteresse et il commença une nouvelle phase de prospérité qu'il continua aussi sous Souabes, Angioini et Aragonesi. 

         Ces siècles furent à l'écriteau d'un niveau de vie très haut grâce à les gains de l'agriculture, du pastorizia et de l'artisanat. En effet son diocèse devint, avec du Monreale et Syracuse, entre le plus grands et puissants de la Sicile et la ville elle fut enrichie d'églises et immeubles en formant ainsi le visage urbanistique actuel.

         Cette prospérité eut fin vers le ‘700 quand, avec les Borboni, Trapani  elle vint élevée à la charge de tête-vallée en faisant venir je frappe les gains qui avait rendu. Ceci obligea la ville, son diocèse et la bibliothèque, à vendre nombreux de ses possessions florissantes aux débuts siciliens.e

         En marchant pour Erice 

        Pour vivre l'enchantement de cette petite ville complètement nous conseillons de laisser l'auto à la Place Grammatico et entrer de la principale entrée de la ville qui sont  Porta Trapani. La porte, tournée vers les Trapani, il faisait partie des fortifications elimo-puniche elle lequel amure ils serpentent pour 700 mètres jusqu'à la Porte Spada où il y a une place de garde medioevale.     

         En leur tournant peut atteindre l'Église Mère intitulée à la Vierge Assumée à gauche et faite construire de Frédéric d'Aragon au XIV siècle mais successivement remaniée. L'église est précédée d'un clocher puissant, coevo à l'église, originairement une tour de vedette pendant que le portique remonte au 1426 pendant que les merles sont récemment facture aussi ils. 

         En continuant à cause Chiaromonte est possible de visiter l'ancien Monastère du SS Sauveur, Immeuble Chiaromonte construit entre le ‘200 et le ‘300 et puis, en traversant Cours Vittorio Emanuele, atteindre piazzetta Saint Martino où l'église homonyme se lève qu'elle fut érigée aux débuts du XVIII siècle, sur le site d'un chiesetta normand, et de dont intérieur on peut accéder au raffiné oratoire de la Congrégation du Purgatoire de style rococo.

         Dans les environs immédiats il se trouve l'Église de Saint Carlo, édifié aux premier du ‘600. Le couvent annexe était célèbre en tout ce qu'il recevait les religieuses de clôture que, jusqu'à les peu ans ils vendaient il y a les dolcetti prêts selon les anciennes recettes.

Aujourd'hui le couvent ancien est siège de la Vous Salernitana, centre international de promotion artistique et culturelle et siège d'expositions intéressantes. 

En continuant à cause Rome ils les atteignent premier les Jardins du Balio, inventé en 1878 du comte Pepoli et si nommés en honneur du gouverneur normand Bajulo, et successivement le Château de Vénus, aussi dit du gouverneur, risalente aux Normands qui l'édifièrent sur les ruines du Sanctuaire de Vénus.

L'adjacente Tour Medioevali constituaient l'avant-poste du Château lequel ils étaient unis par rideaux de maçonnerie puissants. Elles furent reconstruites dans la moitié du siècle dernier partiellement pour volonté du comte A. Pepoli lequel on doit l'édification de la Tourelle aussi Pepoli.

Terminée la visite en parcourant la rue Gervasi et la rue Cusenza on atteint l'Église de Saint Giovanni Battista, qu'il domine un précipice et puis l'Église de Saint Cataldo à dont intérieur il y a un crucifix en bois cru miraculeux.

A À la brève distance il se dresse l'Église de Saint Pietro, aujourd'hui siège du centre E.Majorana de lequel on peut atteindre, en parcourant rue Salerno, le centre de la petite ville où il se dresse l'hôtel de ville où ils ont siège le Musée et la Bibliothèque Communale.

Cette dernière est riche de 11.000 volumes, 300 manuscrits du ‘600 et du ‘700, anciens documents d'archives et 10 incunaboli précieux. Le musée a, par contre, entre ses bouts forts un groupe marmoreao d'A. Gagini (1525), raffigurante l'Annonciation, un testina d'Aphrodite risalente à l'IV sec. a.C. et la très rare "pintadera", moule utilisé dans le neoliticoper graver suallap elle dessine décoratif.

Terminée la visite ils méritent d'être visitée la gracieuse de le dix-huitième siècle Église de Sainte Teresa, l'Église du Carmine et l'Immeuble Militaire, les deux de le quinzième siècle et l'Église de Sant'Orsola ou de la Notre-Dame de Peine qui garde les groupes des Mystères réalisés dans le ‘700 et riproducenti épisodes de la passion de Christ aussi.

 

[Bienvenu][La Maison][Les photos de la Maison][Les itinéraires][Des images de la région]  [Trekking et Réserves naturelles]  [Les événements]  [Les Musées]

[Où nous Sommes situés][Les produits Typiques][Liens Utilies][Ce qu'ils disen de nous] [Aménagements] [Nos Tarifs] [Privacy Policy] [Contact]

Mise à jour : 10 janvier 2011

 Web site designed and mainteined by Fabio Bertolazzi  

text  & foto by Fabio Bertolazzi 

© 2001-2013 by Baglio Case Colomba - Tous les droits réservés

www.casecolomba.com   www.casecolomba.me.uk  www.casecolomba.co.uk  www.casecolomba.de   www.casecolomba.net   www.casecolomba.org     www.casecolomba.eu